x
Calculateur de besoins en assurance Soumission rapide

L’ urgence de vivre produit des amateurs de sensations fortes qui ont besoin de couverture

By août 1, 2017 juin 19th, 2019 Conseillers, Patriculiers

 

PAR BETHAN MOORCRAFT | Insurance Business Canada

La recherche de sensations fortes devient de plus en plus audacieuse et imaginative année après année – et de nouveaux risques s’insinuent dans le marché de l’assurance vie.

Le Canada a toujours été extrêmement populaire pour les aventures en plein air. Pendant les mois d’hiver, les touristes affluent vers l’Alberta et la Colombie-Britannique pour pratiquer du ski extrême. Lorsque la météo change, les plus grands amateurs de sensations fortes abandonnent les pistes et se tournent vers les airs et les cours d’eau pour faire du parachute, des sauts extrêmes et de la plongée sous-marine.

Les risques associés aux activités extrêmes sont considérables. Une erreur ou un accident peut causer une blessure grave, voire pire encore, alors il est essentiel que les polices d’assurance vie offrent une couverture appropriée pour les sports extrêmes. Michael Aziz, vice-président principal des ventes, Plan de protection du Canada, a fait part de quelques tendances intéressantes dans le marché des sports extrêmes à Insurance Business Canada.

« La plupart des gens pensent que les milléniaux sont ceux qui pratiquent ces activités extrêmes, mais ce dont nous sommes témoins de plus en plus ces jours-ci, c’est que les baby-boomers font les choses qu’ils ont mises sur leur liste de rêves à réaliser, a-t-il dit. Ils achètent des motos et partent sur la route profiter de la vie maintenant qu’ils ont plus de temps pour le faire. La couverture d’assurance pour les sports extrêmes est un élément que l’on voit dans toutes les sphères de la population. Ça ne se limite plus à un seul segment. On constate véritablement un peu d’urgence de vivre au sein des groupes démographiques plus âgés. »

En mai, Verdun Hayes, un ancien combattant ayant participé à la bataille de Normandie, est devenu le parachutiste le plus âgé du monde, à l’âge de 101 ans et 38 jours. Il a sauté d’une hauteur de 15 000 pieds (4 572 mètres) à partir d’un avion à Devon, au Royaume-Uni, pour s’emparer du record du monde que détenait auparavant le Canadien Armand Gendreau, qui avait fait un saut en parachute en juin 2013 à l’âge de 101 ans et 3 jours.

L’âge n’est donc plus un facteur lorsqu’on parle d’activités extrêmes. Cependant, l’âge et la santé joueront chacun un rôle dans les primes d’assurance vie, alors les courtiers doivent encourager leurs clients à faire preuve de transparence à cet égard, selon M. Aziz.

« Les clients devraient s’assurer que leur assurance vie couvre les sports extrêmes et les professions à risque élevé, a-t-il affirmé. Si un client pratique des activités extrêmes, il doit être transparent et informer le courtier de tout ce qu’il aime faire; le courtier déterminera ensuite si ces activités sont considérées comme extrêmes par la compagnie d’assurance. Il est préférable de fournir plus de renseignements que pas assez, afin que les clients profitent d’une couverture dans le cas malheureux où un accident se produirait bel et bien. »

Une autre tendance que l’on perçoit dans divers marchés d’assurance, c’est que les gens cherchent « une approche plus simple » pour se procurer des assurances. De nos jours, de plus en plus de gens font des recherches en ligne avant de faire appel à des courtiers, et bien des gens souscrivent des polices en ligne sans aucun contact personnel.

« Dans le monde actuel de l’assurance vie, beaucoup de gens n’ont pas le temps d’examiner plusieurs options d’assurance de manière approfondie, parce qu’ils sont simplement occupés par leurs obligations familiales, le travail et leur vie sociale. Pour cette raison, nous constatons que les gens sont de plus en plus nombreux à faire leurs recherches en ligne. Le problème, c’est que l’assurance vie peut parfois être compliquée, particulièrement lorsqu’on pratique des activités extrêmes ou qu’on occupe un emploi à risque élevé. »

 

« Il est possible de trouver beaucoup de renseignements en ligne, mais il vaut vraiment la peine de parler à un courtier qui peut vous guider en fonction de certaines des nuances entre différentes polices. » Si un courtier a des clients qui aiment pratiquer le saut extrême ou le saut à l’élastique et qui sont à la recherche d’une assurance vie, il devrait, à tout le moins, examiner les polices de ces clients pour s’assurer qu’ils disposent d’une couverture pour les activités extrêmes et que ses clients ont répondu à toutes les questions de façon honnête et transparente. »

 


http://www.insurancebusinessmag.com/ca/news/risk/fear-of-missing-out-producing-thrill-seekers-who-need-coverage-73263
To learn more about Canada Protection Plan and our line of comprehensive No Medical and Simplified Issue life insurance solutions, call Broker Services at 1-877-796-9090 and we will be happy to assist you or put you in contact with Sales support in your region.

 Advisors, want to be in the know? Join our LinkedIn Group today!
Pour en savoir plus sur Plan de protection du Canada et sur sa gamme complète de solutions d’assurance vie sans exigence médicale et à émission simplifiée, communiquez avec les personnes-ressources des Services de courtage au 1 877 796-9090, qui seront heureuses de vous aider ou de vous mettre en contact avec l’un de nos soutiens aux ventes dans votre région.

 En tant que conseillers, vous voulez être au courant? Rejoignez notre groupe LinkedIn aujourd’hui !

Leave a Reply