x
Calculateur de besoins en assurance Soumission rapide

Vous avez décidé d’arrêter de fumer? Ne laissez pas cette bonne résolution s’envoler en fumée

By janvier 1, 2019 juin 19th, 2019 Conseillers, Patriculiers

 

Chaque nouvelle année nous amène son lot de résolutions de toutes sortes. L’une des plus courantes est de mener une vie plus saine. Nous nous promettons de manger mieux, de faire plus d’exercice et de contenir nos mauvaises habitudes. Pour bon nombre de Canadiens, mener une vie plus saine signifie arrêter de fumer, et tout le battage publicitaire autour de la Semaine nationale sans fumée (du 20 au 26 janvier 2019) et du Mercredi sans cannabis (22 janvier 2019) sert souvent de point de départ pour le faire.

La cigarette cause de nombreuses maladies et affections, comme le cancer du poumon, des maladies cardiaques, le diabète, le cancer du foie, la dysfonction érectile, des grossesses extra-utérines, la perte de vision, la tuberculose, la polyarthrite rhumatoïde et le cancer colorectal – pour n’en nommer que quelques-unes. Mais ce n’est pas nouveau. Nous savons également tous que la fumée secondaire est nocive; par conséquent, si vous n’arrêtez pas pour vous-même, arrêtez pour le bien des êtres qui vous sont chers et qui vous entourent.

Cela dit, il peut être difficile d’arrêter de fumer. Dans les faits, les fumeurs doivent s’y reprendre à plusieurs fois avant de se débarrasser pour de bon de cette habitude. Si vous planifiez de célébrer la Semaine nationale sans fumée en ne fumant pas, voici quelques trucs pour faciliter votre transition vers le monde des non-fumeurs :

Fixez-vous le premier jour de la Semaine nationale sans fumée (du 20 au 26 janvier) comme date cible pour arrêter de fumer. Cela vous laisse un peu de temps pour commencer à faire des efforts en vue de votre objectif en réduisant progressivement votre consommation.

Commencez par réduire de moitié votre consommation de cigarettes. Prenez le nombre de cigarettes que vous fumez, quel qu’il soit, et fumez seulement 50 % de ce nombre. Vous savez ainsi que vous fumerez une autre cigarette – mais ce sera simplement un peu plus tard.

Débarrassez-vous de ce qui vous rappelle que vous fumez. Mettez vos allumettes et vos cendriers à l’abri des regards, nettoyez et traitez l’intérieur de votre voiture, lavez tous les vêtements qui sentent la cigarette. Déposez de la gomme ou des bonbons durs aux endroits où vous aviez l’habitude d’avoir vos cigarettes pour lutter contre l’envie de fumer.

Évitez les éléments déclencheurs. Vous avez peut-être envie de fumer lorsque vous prenez un café ou une boisson alcoolisée, ou encore lorsque vous êtes d’une certaine humeur ou que vous approchez d’un certain moment de la journée. Connaître les éléments qui déclenchent l’envie de fumer chez vous peut vous aider à contourner cette envie. Restez occupé, évitez d’être en compagnie de fumeurs, changez vos habitudes.

Gagnez du temps. Patientez un peu avant d’allumer cette fameuse cigarette – même si ce n’est qu’une minute ou deux. Félicitez-vous d’avoir eu la détermination d’attendre et, au cours de chaque jour qui suit, efforcez-vous de prolonger un peu plus le temps écoulé entre deux cigarettes.

Soyez conscient des symptômes du sevrage de la nicotine. Il n’est pas rare d’éprouver des envies de nicotine, de la colère, de la frustration, de l’irritabilité, de l’anxiété, de souffrir de dépression et de prendre du poids – en fait, des études montrent que plus de la moitié des fumeurs ressentent au moins quatre de ces effets. En sachant que ce que vous ressentez est normal, vous serez peut-être plus à même de vous pardonner plus facilement.

Constatez les bénéfices sur votre organisme qui s’assainit au fil du temps. Nos organismes ont la capacité remarquable de réparer les dommages que nous leur causons. Après 20 minutes sans cigarette, la pression artérielle et le rythme cardiaque chutent. Dans les 24 heures qui suivent, les terminaisons nerveuses endommagées commencent à se régénérer. Après trois mois, le risque de crise cardiaque commence à diminuer. Après un an, le risque de maladie cardiaque est diminué de moitié comparativement à celui d’un fumeur et cinq ans après, ce même risque est presque équivalent à celui d’un non-fumeur.

Téléchargez une application. Un bon nombre d’applications variées peuvent vous aider à rester sur la voie. Certaines sont très sérieuses, d’autres informatives et d’autres plus amusantes. Voici quelques-unes de celles qui sont les plus répandues :

  • QuitNow! se targue d’avoir 2 millions d’ex-fumeurs et mesure vos progrès à l’aune des données de l’Organisation mondiale de la santé.
  • KWIT utilise le principe et la mécanique du jeu pour vous accompagner dans votre quête et rester motivé.
  • SMOKE FREE fait le suivi des économies réalisées ainsi que du nombre de jours passés sans fumer et du nombre de cigarettes non fumées. Il contribue même à dégager des modèles qui sous-tendent vos envies.
  • BUTT OUT vous aide à fixer des objectifs, à faire le suivi des jalons et à rester motivé en permettant à vos amis et votre famille de vous envoyer des messages d’encouragement en temps réel.

Consultez votre médecin à propos des produits de substitution nicotinique. Certains fumeurs ne jurent que par l’hypnose, tandis que d’autres se tournent vers l’acupuncture. Un grand nombre d’ex-fumeurs ont réussi à arrêter avec l’aide de timbres de nicotine en vente libre ou de gommes et pastilles renfermant de la nicotine. Il existe également des vaporisateurs nasaux et des inhalateurs. Par conséquent, si vous avez de la difficulté à arrêter de fumer, parlez-en avec votre professionnel de la santé.

Arrêter de fumer est une démarche qui s’inscrit dans la durée, mais sachez qu’il est possible d’arrêter. Un Canadien sur cinq y est parvenu… alors pourquoi pas vous? Voici une motivation supplémentaire : les fumeurs peuvent souscrire une assurance vie, mais cela va sans dire que les primes pour les non-fumeurs sont beaucoup moins élevées. Pour en apprendre davantage sur les régimes et les taux, communiquez avec votre conseiller ou avec Plan de protection du Canada au 1-877-851-9090.


Les informations que contient ce document sont fournies à la date de publication et sont sujettes aux changements. Ces articles sont fournis à titre informatif uniquement ; votre cas personnel devrait faire l’objet d’une discussion avec un conseiller agréé.
To learn more about Canada Protection Plan and our line of comprehensive No Medical and Simplified Issue life insurance solutions, call Broker Services at 1-877-796-9090 and we will be happy to assist you or put you in contact with Sales support in your region.

 Advisors, want to be in the know? Join our LinkedIn Group today!
Pour en savoir plus sur Plan de protection du Canada et sur sa gamme complète de solutions d’assurance vie sans exigence médicale et à émission simplifiée, communiquez avec les personnes-ressources des Services de courtage au 1 877 796-9090, qui seront heureuses de vous aider ou de vous mettre en contact avec l’un de nos soutiens aux ventes dans votre région.

 En tant que conseillers, vous voulez être au courant? Rejoignez notre groupe LinkedIn aujourd’hui !

Leave a Reply