x
Calculateur de besoins en assurance Soumission rapide

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez être considéré comme « difficile à assurer »

By décembre 1, 2016 juin 19th, 2019 Conseillers, Non classifié(e), Patriculiers

 

Problèmes de santé, sports extrêmes, faillite, personne nouvellement arrivée au pays… Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez être considéré comme « difficile à assurer ».

Le marché des personnes difficiles à assurer peut souvent regrouper toutes sortes de situations. Si l’on considère qu’un problème de santé est l’une des principales raisons qui motivent un refus d’assurance, la situation délicate dans laquelle se trouvent ces clients éventuels n’en devient que plus évidente.

« Il est nécessaire pour les assureurs traditionnels de se monter plus stricts à l’égard des personnes qui sont atteintes de diabète, de dépression, de schizophrénie, de trouble bipolaire, de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus ou de celles qui ont subi une crise cardiaque ou un AVC ou, encore, de celles qui présentent des antécédents de cancer » explique Michael Aziz, vice-président principal, Ventes chez Plan de protection du Canada.
« Nous avons élaboré des polices qui nous permettent d’offrir de l’assurance aux personnes présentant ces affections. Notre proposition contient des questions auxquelles il faut répondre par “oui” ou par “non”. Si vous avez souffert d’une affection donnée au cours d’une certaine période, vous répondez “oui” et, si ce n’est pas le cas, vous répondez “non” et passez à la prochaine étape. »

Les Canadiens qui souffrent de ces types d’affections ont déjà vécu assez d’incertitude. Attendre les résultats de tests médicaux et les pronostics de médecins est déjà assez angoissant comme cela – ces personnes ne devraient pas avoir à attendre des jours pour s’entendre dire qu’on leur a refusé un produit d’assurance dont ils ont vraiment besoin.

Comme de nombreux conseillers, M. Aziz est frustré par la réticence du secteur de l’assurance à satisfaire les besoins de tous les Canadiens.

« Les Canadiens méritent une protection d’assurance, et les produits qui offrent à ces personnes des options changent complètement la donne », dit-il.

Les besoins des consommateurs évoluent, et les exigences et les attentes d’aujourd’hui diffèrent grandement de celles d’il y a 20 ans.

« Tout d’abord, notre population est vieillissante, et plus vous avancez en âge, plus il peut être difficile d’obtenir une assurance auprès d’un assureur traditionnel. Dans bien des cas, ces clients plus âgés ne peuvent pas obtenir une protection ou doivent payer des surprimes élevées pour l’obtenir. »
« Lorsque le conseiller en a fini avec la proposition, son client devrait savoir exactement le type de protection auquel il est admissible », ajoute M. Aziz.
« Il devrait avoir rapidement une idée précise de la protection maximale et de la prime. Rien ne devrait être laissé à l’imagination, le client mérite de savoir tout de suite ce qu’il en est. »

Ce ne sont pas seulement les personnes ayant des problèmes de santé qui sont laissées pour compte par les assureurs traditionnels. Celles à l’opposé du spectre, les personnes de la génération Y qui pratiquent des sports et des activités à « haut risque » ont elles aussi de plus en plus de difficulté à obtenir une couverture.

« Les personnes de la génération Y tiennent à leur qualité de vie et aiment sortir et avoir du plaisir, que cela comprenne du ski extrême ou du saut à l’élastique », explique M. Aziz.
« De nombreux assureurs traditionnels ont des exclusions relativement à ces activités. »

De plus, les consommateurs d’aujourd’hui peuvent ne pas avoir le temps ni l’envie de rencontrer une infirmière ou d’attendre le rapport d’un médecin; ils ont besoin de leur couverture rapidement et veulent l’obtenir aisément. Ils peuvent ne pas vouloir passer des examens médicaux pour être admissibles à de l’assurance vie. Les longs et fastidieux rendez-vous médicaux que certains assureurs traditionnels exigent deviennent de sérieux enjeux pour les conseillers comme pour les clients.

Si vous êtes un citoyen canadien en parfaite santé et avec des antécédents financiers solides, vous n’aurez aucun problème pour obtenir une assurance vie complète. Mais qu’en est-il de tous les autres; de ceux et celles pour lesquels les choses ne se sont pas toujours déroulées comme ils l’auraient souhaité? Dans bien des cas, les personnes qui ont la malchance de faire partie de cette catégorie sont pénalisées, voire écartées quand il s’agit de souscrire des produits d’assurance.

« Par exemple, si un client a déclaré faillite, de nombreuses compagnies d’assurance vie exigeront de lui une surprime élevée ou refuseront de l’assurer », explique M. Aziz.
« Nous ne croyons pas que cela est équitable. Dans le cas de nos produits sans exigence médicale, nous ne posons pas de question sur une faillite. »

Les personnes nouvellement arrivées au Canada constituent un autre groupe qui est souvent défavorisé quand il s’agit d’assurance vie. Comme elles n’ont pas de médecin de famille, elles font face à des obstacles importants lorsqu’elles tentent de souscrire des polices d’assurance.

« En outre, dans certaines régions du monde, certaines affections sont plus courantes, qui ce soit en raison des régimes alimentaires ou de l’hérédité, ce qui rend encore plus difficile l’obtention d’une protection pour ces personnes », ajoute M. Aziz.
« Les personnes nouvellement arrivées qui sont âgées de 18 à 80 ans peuvent présenter des propositions pour nos régimes; tout ce que nous exigeons c’est un permis de travail valide. »

Le fait d’avoir à leur disposition tous ces types de polices permet aux conseillers d’offrir une protection aux personnes difficiles à assurer qui en ont le plus besoin.

« Traditionnellement, ces clients ne seraient pas en mesure d’obtenir une protection à un taux raisonnable, mais maintenant ils le peuvent – et, qui plus est, rapidement », affirme M. Aziz.
« Les assureurs traditionnels offrent de l’assurance à une grande partie de la population, mais il y également un grand nombre de personnes qui ne peuvent obtenir une telle protection. C’est là que nous intervenons. »

Les conseillers et les consommateurs doivent connaître les options qui s’offrent à eux quand il s’agit d’assurance vie.

Pour savoir quels régimes répondront le mieux à vos besoins, communiquez avec Plan de protection du Canada ou avec l’un de nos plus de 25 000 conseillers en assurance dès aujourd’hui.

To learn more about Canada Protection Plan and our line of comprehensive No Medical and Simplified Issue life insurance solutions, call Broker Services at 1-877-796-9090 and we will be happy to assist you or put you in contact with Sales support in your region.

 Advisors, want to be in the know? Join our LinkedIn Group today!
Pour en savoir plus sur Plan de protection du Canada et sur sa gamme complète de solutions d’assurance vie sans exigence médicale et à émission simplifiée, communiquez avec les personnes-ressources des Services de courtage au 1 877 796-9090, qui seront heureuses de vous aider ou de vous mettre en contact avec l’un de nos soutiens aux ventes dans votre région.

 En tant que conseillers, vous voulez être au courant? Rejoignez notre groupe LinkedIn aujourd’hui !

Leave a Reply